Prototype en plancher de récup

A l’occasion du défi créatif 2015 de l’omb, sur le thème du mouvement, j’avais dessiné une bibliothèque modulable. Je voulais des formes simples qui puissent se manipuler et s’assembler entre elles facilement, « plug’n play » si on veut. Comme le lot de bois ne me permettait pas de faire une version à échelle 1, j’ai décidé de la faire à échelle 1:6, celles des barbies. J’étais plutôt contente du résultat.

Du coup, j’ai eu envie de la faire à taille réelle ! Pour voir comment elle allait se comporter dans le temps, j’ai choisi de faire un prototype fonctionnel avec des lames de plancher en pin. La version miniature était constituée de 5 modules différents, chacun assemblé avec des queues droites. A cause du poids, j’ai décidé de faire des queues d’aronde. J’ai fait un « pas à pas » dessus sur le site de l’Air du bois. Comme les éléments étaient tous en pin, j’ai choisi d’en teinter un avec une couleur wengué. La version finale sera faîte avec différentes essences (merisier, chêne, frêne, hêtre et sipo) et une épaisseur un tout petit peu plus importante.

Depuis 2 ans le prototype a très peu bougé. Les éléments, emboîtés les uns dans les autres par deux entailles, s’enlèvent et se replacent ailleurs facilement sans avoir besoin d’aide. L’ensemble est assez lourd quand même et il faut être deux pour la déplacer, ce qui fait qu’elle est très stable et n’a pas besoin d’être fixée au mur. L’épaisseur a l’air d’être suffisante, mais je réfléchi encore à quelque chose de plus épais. Après l’avoir montée, démontée, remontée un bon nombre de fois, les entailles n’ont subi aucun dommage. L’avantage du bois massif 🙂 Une version en stratifiée aurait déjà plein d’éclat à ce niveau là. Les queues d’arondes remplissent bien leur fonction, d’autant qu’il m’arrive souvent de poser beaucoup de poids sur les éléments en suspension. La dessus je suis vraiment fière car je les ai toutes faites à la main avec les ciseaux à bois et il y en avait quand même 100 ! Mon entourage m’a trouvé complètement dingue sur ce coup 😀 Mais pour moi les queues d’arondes à la machine ça manque de charme, de cachet, y’a pas ce petit truc en plus.

Et puis sur ce projet, j’ai du temps. J’ai pas de délai à tenir pour livrer un client à temps, du coup je peux bien me faire une séance de relaxation en faisant mes queues d’arondes à la main.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :